L’hôpital des nounours

Cette année, j’ai participé à l’hôpital des nounours. L’objectif est de dédramatiser l’hôpital chez les enfants. Pour cela, ils amènent leur « nounours » à l’hôpital pour le faire soigner. Ils vont pouvoir aller voir le nounoursologue, le radiologue, le chirurgien, les pharmaciens, les kinésithérapeutes, les orthophonistes et on même activer la sirène de l’ambulance (génial, quand on a cours dans le bâtiment juste à côté)

Evidemment, en tant qu’étudiante en orthophonie, j’étais au stand : orthophonie. Seulement, il y avait juste un détail qui clochait….

  • Bonjour, comment tu t’appelles ?

  • Marcel

  • Et ton nounours ?

  • Nounours

  • Oh ! C’est original ! Et qu’est-ce qui lui est arrivé ?

  • Il s’est cassé la jambe !

  • Oh et ça y est ça va mieux ?

  • Oui, il est guéri

  • D’accord et est-ce qu’il sait parler Nounours ? Pirouette pour aborder le thème du langage car qu’on se le dise il n’y a aucun rapport entre une jambe cassée et l’orthophonie…

  • Oui, il parle ! Vlà un Nounours qui parle… Je suis censée faire du lien moi. Bon j’pourrais bien parler d’une théorie comme quoi il existe une chaîne musculaire linguale qui relie la langue au gros orteil mais j’ai peur de l’embrouiller.

  • Ok, alors moi je suis l’orthophoniste, c’est pour apprendre à parler, à écrire, à manger…. J’me déteste, j’suis en train de perpétrer le gros cliché de l’orthophoniste qui apprend à parler aux enfants. J’ai envie de me donner des claques.

  • Tu veux faire des bulles ? Bon, arrêtons de se voler la face, tu es venu là juste pour faire des bulles. Pourquoi s’embêter à trouver un prétexte ? 

Je glisse tout de même un « C’est pour travailler le souffle » par conscience professionnelle.

  • Ok, maintenant on va faire des grimaces devant le miroir. « C’est pour vérifier que ta langue et tous les muscles de ton visage bougent bien. »  Oui alors, on a totalement oublié le nounours. T’façon, comment le nounours il fait des grimaces ?

Je m’extasie devant chaque grimace ;  » Super ! Wouah trop fort ! »

  • Bonjour, comment tu t’appelles ?

  • Gustave

  • Et ton nounours ?

  • Non mais c’est bon, lui il est guéri.

  • Ah et il avait quoi ?

  • Il avait un bébé dans le ventre.

  • Ah mais tu sais que l’orthophoniste peut s’occuper des bébés !

  • Est-ce qu’il tête bien ?

  • Oui, il est guéri.

  • D’accord.

  • On peut faire un mémory ?

  • Bon d’accord

J’abdique mais je glisse quand même un « C’est pour travailler la mémoire » par conscience professionnelle.

  • Bonjour, comment tu t’appelles ?

  • Apolline

  • Et ton Nounours ?

  • Raiponce

  • Oh comme la princesse ! J’avoue, je bluffe, je ne connais pas cette princesse.

  • Et qu’est-ce qui lui est arrivée ?

  • Elle a été empoisonnée.

  • Oh mais elle est guérie maintenant ?!

  • Oui

  • Et est-ce qu’elle a un peu de mal à manger ? On sait jamais, ça peut marcher sur un malentendu.

  • Non, ça va. Evidemment

  • Tiens, je te donne 3 petites images et on va les remettre dans l’ordre de l’histoire.

Je me rends compte que je ne comprends rien à l’histoire…

  • Est-ce que tu peux me raconter ?

  • Alors c’est un chat qui pêche. Et il est pas content, y a pas de poisson. C’est une chaussette.  Ah d’accord !

  • Bonjour, comment tu t’appelles ?

  • Jules

  • Et ton nounours ?

  • Stitch

  • Stick ?

  • Non sticth

  • Ah Stitch J’aurais dû m’en douter, c’était une peluche Stitch. Je suis bête…

  • Et qu’est-ce qui lui est arrivé ?

  • Il s’est fait écraser par une voiture.

  • Ah Mince et ça va mieux ?

  • Oui, il a un plâtre.

  • Ok, alors j’ai des pailles de différentes longueurs et tu vas devoir les remettre dans l’ordre, du plus petit au plus grand. Je ne fais plus d’effort.

  • Quand on meurt, on va au Paradis ?

  • Oui Je respecte les croyances religieuses de chacun.

  • Et au Paradis ! On a tout ce qu’on veut et on retrouve tous les morts. J’suis pressée d’aller au Paradis !

  • Mais bon, le problème c’est que si on meurt, on peut pas ressusciter après.

  • Bah, oui c’est pour ça qu’il vaut mieux rester le plus longtemps possible en vie.

Et vous qu’auriez-vous répondu ?

On avait eu une mini formation pour parler de la mort avec les enfants une semaine avant. On nous avait dit qu’il ne fallait pas employer d’images comme « quand on meurt, on va au ciel » parce que ça pouvait être angoissant de s’imaginer un ciel remplit de cadavres…

femme sur rail train

Publicités

Concours : Qui fera la plus belle présentation ?

Coucou ! J’ai voulu participer au concours de « La cabane des artistes. » J’avais très peu de temps et pas beaucoup de connaissances en vidéo mais je l’ai fait quand même.
C’est toujours bénéfique de toute façon de se fixer de nouveaux défis. Le son n’est pas au top, j’espère que ce ne sera pas gênant.

Comment réagir si votre dessin ne s’accepte pas tel qu’il est ?

Encadrement du chien

Ce qui est important pour un dessin, c’est d’avoir une intention claire, une ligne d’horizon définie. Il faut que les lignes directrices permettent de comprendre le dessein. Ce sont ces lignes qui vont lui donner du corps, du volume, de la profondeur.

 

Tu veux bien au moins me gommer mes petites imperfections ?!

 

Il faut que tu saches que tes petits défauts peuvent devenir tes forces si tu les affirmes. Alors si tu t’effaces, je te dé-gomme.

Si vraiment tu veux t’améliorer alors assume ce qui ne te conviens pas et recommence à zéro. Prends ton temps et ne mets pas la gomme.

 

Dessiner sans gomme

 

Comment sera le centième croquis ?

Le secret, c’est de dessiner sans gomme.

Ça fait trop longtemps que je vis seule…

 

J’me suis acheté une « couronne des rois » en promo pour mon petit déjeuner. Comme je suis seule, j’suis sûre d’avoir la fève mais je ne sais pas quel jour.

 

 

Couronne des rois Pasquier

 

 

Mais c’est pas tout. Y a pas pas très longtemps, je me suis douchée avec un gel douche « pour homme » juste pour avoir « un peu d’homme » sur ma peau….

 

 

 

 

C’est un comble parce que du temps où j’étais en couple, j’avais eu le malheur de dire à mon partenaire qu’il sentait bon et le lendemain…

 

 

 

 

Mais bon j’apprends de mes erreurs…

Le dernier homme qui est entré chez moi, c’était le gardien de ma résidence. Il est venu vérifier qu’il n’y avait pas de problème. Et évidemment si je vous en parle, c’est qu’il en a trouvé un.

Il se trouve que cette année, un magnifique compteur Linky a été posé chez moi. Sauf que… le technicien avait malencontreusement cassé l’armature de mon disjoncteur. Il m’avait alors dit tout penaud : « Euh ben j’ai cassé ça, du coup j’ai mis du scotch, mais j’avais plus de scotch transparent, du coup j’ai mis le scotch rouge : « Installation sous tension, Danger de Mort » mais c’est pas dangereux ». Et moi, prise au dépourvu et trop sympa, je lui ai répondu « oui, pas de souci ». Sauf que là, le gardien, il a vu ça et il a dit que moi et mon appartement sommes en danger et qu’il faut absolument que je change mon disjoncteur….

 

 

 

 

J’ai personne que je peux saouler avec mes problèmes quand je rentre le soir. Heureusement, j’ai un blog et des lecteurs qui se dévouent pour me lire !

 

 

 

 

Je fais mes devoirs avec Google Traduction…

Cette année, j’ai de plus en plus d’articles à lire en anglais… et mon niveau d’anglais ne suit pas du tout et du coup : « I am in the shit ». J’avoue, j’utilise Google Traduction quand il y a des mots que je ne connais pas. Blablabla, il faudrait utiliser Wordreference blablabla polysémie des mots blablabla. Oui mais ça va plus vite avec Google Trad.

Bref, j’ai eu un moment de craquage durant lequel j’ai utilisé la reconnaissance vocale de google… Du coup, ça m’a fait rire, du coup j’ai filmé, du coup j’ai dû transférer la vidéo sur mon ordi, du coup je me suis rendu compte que la vidéo était à l’envers, du coup j’ai cherché comment la retourner, du coup j’ai téléchargé un logiciel de montage, du coup j’ai coupé quelques « blancs », du coup je l’ai postée sur Youtube, du coup j’ai fait une miniature sur Paint, du coup j’ai écrit cet article et du coup j’ai pas beaucoup bossé mon anglais…

Les accents, ça fait toujours rire. On se souvient tous de nos cours d’anglais, il y en avait toujours un pour rire lorsqu’un élève prenait la parole. C’est pour cela que j’ai bien évidement fait exprès de mal parler anglais. C’est un effet comique ! ^^

 

 

 

 

J’ai rêvé que je perdais mes dents.

La nuit dernière, j’ai rêvé que je perdais 2 dents. Je n’ai pas eu mal, cela me faisait même presque du bien. Je n’étais pas si inquiète que cela, j’ai d’ailleurs soigneusement rangé mes dents dans mon étui à lunettes.

dent

 

À mon réveil, j’ai voulu chercher sur internet la signification de ce type de rêve. J’avais entendu dire que ça avait rapport avec la mort…

Mais en fait c’est beaucoup plus compliqué que cela, tout dépend du type de dents que l’on perd : canine, incisive, molaire ? Moi c’était 2 molaires. J’ai d’ailleurs trouvé sur reve-interprete.com :

 

molaires

 

Je suis assez d’accord puisque je sors d’une semaine de partiels et que je dois me renseigner sur quelques sujets pour les 2 stages que je commence la semaine prochaine…

Mais après j’ai voulu aller plus loin en allant sur le site de référence : Doctissimo

 

dents-douleur

(…)

Bon j’y crois pas trop. Je pense que la signification est bien plus simple que ça. En fait, j’ai regardé cette semaine le spectacle de Nora Hamzawi au Casino de Paris. Et là je suppose que vous voyez tout de suite où je veux en venir… Bon j’explique au cas où. En fait, elle a fait un sketch dans lequel elle explique qu’elle rêve souvent de perdre ses dents. Du coup, moi je me suis fait cette réflexion :

 

Oh c’est fou j’ai jamais rêvé que je perdais mes dents. Quelle sensation ça doit faire ?

 

Et mon cerveau m’a écouté.

Tiens c’est fou, j’ai jamais rêvé que j’allais aux Caraïbes…

 

caraibes