[Brouillon] J’ai essayé la méditation.

 

=>j’ai oublié que je méditais

=>j’avais envie de me gratter le nez

edit du 20/05/2017

Je constate que vous avez davantage liké ce brouillon que j’ai publié par erreur que le véritable article final… Je ne sais pas comment je dois le prendre sinon que vous avez l’air de préférer les articles très, très courts… Et puis faut que j’arrête de publier des articles et de partir en week-end…

J’essaie la méditation.

La méditation est un art difficile à appréhender quand on débute. Dans cet article, je vais vous raconter mes erreurs, mes fails, mes casseroles, mes gaffes, mes étourderies, mes bêtises, mes bévues. Comme vous l’avez constaté, j’ai utilisé beaucoup de synonymes pour que l’introduction ne soit pas trop courte (car sinon ça fait moche avec la lettrine au début…) Mais je divague et toujours est-il que la méditation nous invite plutôt à nous recentrer… et c’est pas gagné !

 
essayer la méditation semi guidée
 

Les prémices : 

Je suis dans le train, les yeux dans le vague. Je ne pense à rien en particulier, je suis comme hypnotisée par le paysage qui défile. Je me souviens d’un article vantant les bienfaits de la méditation sur le cerveau. Je me dis que ça pourrait être pas mal de rentabiliser tout ce temps que je passe à ne rien faire en méditant. J’essaie donc de rassembler le peu de connaissances que j’ai sur les sujet puis je me mets à essayer de ne penser à rien. Cela ne marche évidemment pas. Je me demande quel est la différence entre la méditation et l’état comateux dans lequel je suis au réveil. Je me demande si ça peut vraiment améliorer mes facultés de concentration, d’attention, de mémorisation… et combien d’heures de méditation faudrait-il pour qu’il y ait des effets.

 

 

Tentative n°1 :

J’ai pris soin de programmer un minuteur pour savoir quand je pourrai arrêter ma méditation. Je l’ai réglé sur 15 minutes. J’ai commencé à me concentrer sur ma respiration. Comme j’étais dehors, je me suis aussi dit que je pouvais me concentrer sur le bruit des feuilles dans les arbres et le bruit des oiseaux (et le bruit des voitures qui passent avec la musique à fond mais ça, c’est moins glamour).

…Le temps passe….

Le « bip bip » du minuteur me sort de ma rêverie. J’avais carrément oublié que j’étais en train de méditer.

 

 

Tentative n°2

Cette fois, je m’aide d’une vidéo de méditation semi-guidée. Cela me permet de me mettre dans l’ambiance. Ça marche plutôt bien. J’arrive vraiment à me concentrer sur ma respiration et j’ai très peu de pensées « parasites ». Lorsque j’ai des pensées, j’en prends conscience et je les laisse partir tout doucement. Mais tout à coup, j’entends « vvvvvvvvvvv ». C’était mon vibreur : j’ai un appel. C’est peut-être important alors je décroche. J’ai eu raison car j’apprends que ma candidature a été retenue pour un job d’été. Bref, je suis contente mais la suite de la méditation a été trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès compliquée.

 

 

Finalement

J’aime beaucoup les vidéos de méditation semi-guidée de la chaîne Autodisciple. Je n’en suis pour l’instant qu’à la n°7. Je sais, j’ai triché. Je n’ai décrit que 2 tentatives mais je n’avais pas forcément d’anecdote croustillante pour chaque. Et puis, c’est comme ça dans le blogging, on arrange toujours un peu la réalité. (Je vous laisse méditer sur le sujet ^^)

 

 

Moi et la politique

En politique, je suis un peu gauche et mal à droite.

Comme beaucoup de jeunes, je suis Charlie : j’me cherche encore.

On me dit que la courbe de croissance est très importante, qu’il faut grandir.

Mes idées n’ont pas assez de poids pour ces enjeux de taille.

Il faut être pragmatique.

 

Emmanuel Macron
CC Attribution : Gouvernement français

Mon bullet journal

Je me suis laissée aller ces derniers temps mais je me reprends en main. J’aimerais gagner en organisation et en régularité. Pour cela, j’ai commencé un « bullet journal ». Ce qui me plaît dans ce concept, c’est qu’on peut s’en servir pour prendre de bonnes habitudes. Le principe est d’écrire en haut de la page l’habitude que l’on veut prendre et ensuite de cocher les jours où l’on a réalisé cette tâche. Cela permet en effet de visualiser son avancée et ainsi de se motiver à continuer. Bien sûr, ce n’est pas magique et il ne faut pas viser trop haut dès le début. Pour moi, me servir d’un bullet journal est déjà un défi en soi. Il faut dans un premier temps que je prenne l’habitude de m’en servir tous les jours.

Mon bullet journal avec un tracker : "cocher la case"

Synonyme

Remplaçant

Bouche-trou

Figurant

Acteur

Baladin

Clown

Farceur

Blagueur

Fumiste

Trompeur

Mensonger

Fallacieux

Fictif

Faux

Falsifié

Frelaté

Corrompu

Pervers

Pernicieux

Contraire

Antonyme

Dictionnaire synonymes
Liste de synonymes réalisée avec le Crisco

 

Suis-je une artiste ?

Il y a peu de temps, j’ai réalisé ma première véritable oeuvre d’art. Du moins, c’est comme cela que je perçois ma création. Je doute que mon oeuvre crée le consensus. Mais n’est-ce pas le propre d’une oeuvre d’art de bousculer nos idées sur les choses ? Le support de mon oeuvre n’est pas courant, je l’admets.

Ma création décrit l’internaute qui ressent le besoin de créer du contenu, même s’il n’a pas d’informations pertinentes, dans le seul but de partager avec d’autres internautes, son angoisse du vide.

C’est cela que je décris dans mon oeuvre.

Quoi ce n’est pas assez ? Il en faut plus pour créer une oeuvre ? Il faut faire plus ambitieux ?

OK, et ça, ça vous va ?

Alors suis-je une artiste avant-gardiste ou une simple troll ?

À vous de choisir !