La méditation est un art difficile à appréhender quand on débute. Dans cet article, je vais vous raconter mes erreurs, mes fails, mes casseroles, mes gaffes, mes étourderies, mes bêtises, mes bévues. Comme vous l’avez constaté, j’ai utilisé beaucoup de synonymes pour que l’introduction ne soit pas trop courte (car sinon ça fait moche avec la lettrine au début…) Mais je divague et toujours est-il que la méditation nous invite plutôt à nous recentrer… et c’est pas gagné !

 
essayer la méditation semi guidée
 

Les prémices : 

Je suis dans le train, les yeux dans le vague. Je ne pense à rien en particulier, je suis comme hypnotisée par le paysage qui défile. Je me souviens d’un article vantant les bienfaits de la méditation sur le cerveau. Je me dis que ça pourrait être pas mal de rentabiliser tout ce temps que je passe à ne rien faire en méditant. J’essaie donc de rassembler le peu de connaissances que j’ai sur les sujet puis je me mets à essayer de ne penser à rien. Cela ne marche évidemment pas. Je me demande quel est la différence entre la méditation et l’état comateux dans lequel je suis au réveil. Je me demande si ça peut vraiment améliorer mes facultés de concentration, d’attention, de mémorisation… et combien d’heures de méditation faudrait-il pour qu’il y ait des effets.

 

 

Tentative n°1 :

J’ai pris soin de programmer un minuteur pour savoir quand je pourrai arrêter ma méditation. Je l’ai réglé sur 15 minutes. J’ai commencé à me concentrer sur ma respiration. Comme j’étais dehors, je me suis aussi dit que je pouvais me concentrer sur le bruit des feuilles dans les arbres et le bruit des oiseaux (et le bruit des voitures qui passent avec la musique à fond mais ça, c’est moins glamour).

…Le temps passe….

Le « bip bip » du minuteur me sort de ma rêverie. J’avais carrément oublié que j’étais en train de méditer.

 

 

Tentative n°2

Cette fois, je m’aide d’une vidéo de méditation semi-guidée. Cela me permet de me mettre dans l’ambiance. Ça marche plutôt bien. J’arrive vraiment à me concentrer sur ma respiration et j’ai très peu de pensées « parasites ». Lorsque j’ai des pensées, j’en prends conscience et je les laisse partir tout doucement. Mais tout à coup, j’entends « vvvvvvvvvvv ». C’était mon vibreur : j’ai un appel. C’est peut-être important alors je décroche. J’ai eu raison car j’apprends que ma candidature a été retenue pour un job d’été. Bref, je suis contente mais la suite de la méditation a été trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès compliquée.

 

 

Finalement

J’aime beaucoup les vidéos de méditation semi-guidée de la chaîne Autodisciple. Je n’en suis pour l’instant qu’à la n°7. Je sais, j’ai triché. Je n’ai décrit que 2 tentatives mais je n’avais pas forcément d’anecdote croustillante pour chaque. Et puis, c’est comme ça dans le blogging, on arrange toujours un peu la réalité. (Je vous laisse méditer sur le sujet ^^)

 

 

Publicités

7 réflexions sur “J’essaie la méditation.

  1. C’est cool si cela peut t’aider, moi ça fait plutôt l’inverse chez moi, ça m’énerve au lieu de me détendre, je ne sais pas « ne pas penser »… Je n’ai pas encore trouvé de méthode pour faire ça lol

    Aimé par 1 personne

    1. Ah justement, j’ai compris qu’au lieu d’essayer de ne pas penser, il fallait plutôt prendre conscience de ses pensées et les laisser de côté sans les juger. Ça a débloqué un truc chez moi mais je suis encore une cellule œuf de bouddha (un embryon étant trop ambitieux).

      Aimé par 1 personne

  2. Salut, ça me fait penser à une blague bouddhiste (oui ça existe ! ).
    C’est 3 moines tibétains qui décident de se retirer pour méditer en silence dans une grotte. Ils s’installent. Au bout d’un an un cheval sauvage entre dans la grotte, il les regarde l’un après l’autre, poum poum poum, puis il s’en va.
    Un an plus tard, l’un des moines dit : « qu’est ce qu’il était beau ce cheval blanc ! Magnifique ».
    Deux ans plus tard, un deuxième moine : « alors déjà, il était pas blanc mais gris ».
    Trois ans plus tard, le dernier moine dit : « bon les gars, vous êtes vraiment trop bavards j’me casse ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s