Chers convives,

En ce jour du 31 décembre, jour de la veille du jour de l’an, j’espère que vous vous êtes mis sur votre 31.

Je ne doute pas que nous allons nous amuser comme des petits fous puisque nous sommes une belle bande de malades, entre les enrhumés et ceux qui risquent la crise de foie.

Et quand je parle de crise de foie, je ne parle évidemment pas de notre foi en l’avenir, que nous avons tous, malgré la crise.

Et oui c’est la crise… D’ailleurs, je me souviens encore de ce que m’a répondu le chocolatier lorsque je lui ai annoncé ma commande. Il m’a dit : « oh là là mais c’est que ça va vous coûté un bras ! » Avant d’ajouter devant mon étonnement : « …et oui, pas de bras pas de chocolat ! ».

Ah ! Cette blague me fait rire à chaque fois que j’y pense !

J’ai envie de placer 2017 sous le signe de la bonne humeur, de la rigolade et de l’attention envers ceux qui nous entourent.

Merci de votre attention.

repas du nouvel an

Publicités

16 réflexions sur “Discours pour la veille du jour de l’an.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s