Nous sommes jeudi soir, il est 22 heures et je n’ai toujours pas écrit l’article hebdomadaire du vendredi matin. Je ne suis évidemment pas obligée de poster quelque chose mais une petite voix me pousse quand même à le faire. Comme je ne sais pas vraiment de quoi parler, j’ai utilisé www.palabrasaleatorias.com pour générer 4 mots aléatoirement que je vais devoir placer dans cet article. Les voici : Chant, Coussin, Tablier et Stress.

Je suis donc actuellement en train d’écrire cet article au dernier moment. Je suis confortablement installée sur mon canapé avec mon ordinateur. Sur ma gauche, sont disposés 3 gros coussins qui me permettent de transformer mon lit en canapé. Je précise que ce n’est pas un canapé/lit mais un lit avec des coussins accolés au mur. Cela est très pratique car quand je m’endors sur mon canapé, je suis directement dans mon lit.

Vous vous demandez sûrement pourquoi je n’ai pas écrit cet article plus tôt. Et bien cette semaine, j’ai plutôt bien travaillé. J’ai fait des choses « sérieuses » et je n’ai pas pris le temps de laisser mon esprit vagabonder. Le (bon) stress est pratique car il me permet d’être productive. Mais je ne pense pas qu’on puisse être productif en matière de créativité. En effet, quand je commence à écrire pour ce blog, je ne sais jamais combien de temps cela va me prendre. Parfois, c’est très rapide, parfois c’est (beaucoup) plus long. Bon évidemment quand on s’y prend au dernier moment c’est forcément rapide. Mais la qualité sera-t-elle au rendez-vous ?

Je n’ai pas été non plus hyper sérieuse toute la semaine. Je suis sortie jeudi soir dernier. J’avoue, j’étais (un peu) pompette. Je riais pour un rien. Je chantais « Un escargot est un escargot », un chant que je venais d’inventer et cela me faisait mourir de rire. Je vous épargne l’explication du délire car de toute façon c’est pas drôle pour les gens sobres.

Mais ne nous méprenons pas, il n’y a pas besoin d’alcool pour se fendre la poire entre amis. Pour faire rire vos amis, je pense que le mieux est de rire (sincèrement) à leurs traits d’humour. En effet, le rire, comme la bonne humeur, est communicatif. D’ailleurs, il n’existe pas de bonnes blagues, il n’y a que des bons amis. Pour faire rire vos amis, je pense donc que le mieux est que vous tabliez sur un fou rire.

Quoi ? Comment ça j’ai triché ?


Connaissez-vous une meilleure blague ?

Publicités

6 réflexions sur “Sur le coin de l’oreiller…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s