Nouveau défi : écrire un billet de blog sans réfléchir. Je n’efface rien, je ne corrige rien et j’écris sans m’arrêter. Ceci est de l’écriture intuitive j’écris ce qui me passe par la tête. Ciboulette. Lait Vache Prière Friandise Fou Furieux Fureur Garou The Voice Loup Garou Rire Larmes Myopathie Grosse Courge Course Carrefour Voiture C’est dingue que je pense à des mots comme ça, c’est bizarre. je ne sais pas pourquoi je pense à ça. Je n’ai pas l’impression quand je laisse aller mes pensées de penser à des mots. peut-être que c’est le fait d’écrire mes pensées qui fait ça. je ne sais pas si je suis clair dans ce que je raconte mais tant pis c’est le but de l’exercice. mes doigts tapent vachement vite sur le clavier ! Je ne sais pas ce que ça va donner mais c’est rigolo Gigolo Follement Hibou Dingue encore des mots, c’est marrant le cerveau Bisounounours Fraicheur de vivre Hollywood chewing gum Tiens ma pensée est polluée par les marques. Ah Capitalisme ! Bon pas de politique après je ne pourrai plus effacer Stylo Gomme Rires Je me marre Hou Hou Euh par contre si tu commence à écrire des onomatopées on va pas s’en sortir. Kikou Lol Arbre à fraise Tintin au pays des merveilles J’accuse Émile Zola ouh je suis cultivée je cultive mon jardin Candide, c’est vrai que parfois je suis un peu naïve. Mais bon je pense que c’est qu’en apparence Quoi que Bon on arrête la psychanalyse Pingouin Ours Oreiller Sincèrement Serment Chevalier Bras cassé barbu 14 18 salé Antoine De Caunes Rire et Chansons Une souris verte qui courait dans l’herbe je l’attrape par la queue je la montre à ces messieurs ces messieurs me disent trempez la dans l’huile trempez la dans l’eau ça fera un escargot tout chaud en fait je pense à des trucs et parfois j’arrive pas à terminer mes phrases, j’ai l’impression que les mots viennent et après la logique essaie d’organiser tout ça je découvre un peu ma pensée il y a des phrases enregistrées des espèces de rengaines et ça vient comme ça pour boucher les trous quand je n’ai plus rien à penser ce qui est bizarre c’est que quand je n’écris pas je me rends pas compte qu’il y a des mots qui viennent alors soit je les oublie soit je ne les pense pas soit je n’y prête pas attention Tiens un arbre ! Regarde la pomme Salade de fruits joli joli je pense à ma mère je pense à mon père tata tarte au citron cancoillotte Besançon concours rigolo fun chouette saucisson pâté Hier tante edit j’ai finalement supprimé le surnom a été incinérée mais je vais peut-être pas en parler ici… Pensons à autre chose gargouillis une fois j’ai eu un fou rire quand mon père a eu un borborygme. C’était quand mon frère avait invité sa copine, il y a eu un gros blanc et moi j’ai explosé de rire. C’était très gênant fenêtre ouverte table ronde regards creux tiens ça n’existe pas des regards creux Pourquoi Euh bah là je crois que je ne sais pas. Saltimbanque fouille archéologique Cimetière Ginguette Thé dansant L’autre jour, des filles sont sorties dans un bar et elles se sont fait virer parce que l’une d’entre elles avait dix-neuf ans. C’est bizarre fraise Charlotte dessins animés Alouette gentille alouette alouette je te plumerai je te plumerai la tête je te plumerai la tête et la tête et la tête ah ah ah ah Alouette je te plumerai Chanson Enfant Je vois que j’ai beaucoup de comptines dans la tête pourtant au quotidien je n’y pense pas du tout c’est bizarre, j’avais déjà essayé l’écriture intuitive et je ne pensais pas à des chansons et c’était plus organisé. peut-être que je réfléchissais trop là je ne réfléchis pas du tout je ne fais aucune sélection. Je réessayerai pour voir je crois que je vais pourrir mon blog ah bah non y a déjà que du n’importe quoi donc t’inquiète Floflo don’t worry be happy bah tiens si je me mets à parler anglais on va pas s’en sortir d’autant que je ne parle pas du tout anglais j’ai des cours d’anglais pourtant mais ça rentre très lentement. J’aime bien ma prof de ce semestre, je sens que je progresse un peu. Mes autres profs étaient plutôt moqueurs et antipathiques. Bon est-ce que je m’arrête là ? Oh 729 mots oui je vais m’arrêter là. je crois que c’est mon article le plus long.

Bisous Euh on dit pas bisous aux lecteurs d’un blog je crois que j’ai gaffé bon bah salut à la prochaine je m’arrête parce que je pars en vrille là ! Bisous! Ah faut vraiment que j’arrête pourquoi je veux absolument dire « Bisous ».

Publicités

12 réflexions sur “Écrire, c’est pas difficile si on ne réfléchit pas.

  1. Tiens, j’ai a peu près fait la même chose sur mon dernier article mais j’avais un sujet (sacs en plastique). J’ai tout écrit en quelques minutes en faisant mon taf, sans relire, sans corriger mais paf, en ligne. Il marche pas mal quand même. Mais le tiens est plus chaotique, en même temps, plus intéressant, je l’ai fini avec l’impression d’avoir lu 4 ou 5 articles differents en vertical. Bravo!

    Aimé par 1 personne

  2. Ha, ha, ha ! Pas évident de rester originale, non ? C’est toutefois un sujet intéressant : voir… l’inévitable Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89criture_automatique … Je pense aussi – c’est parfaitement paradoxal ! – que l’écriture automatique s’apprend, du moins s’exerce. Voici, pour votre (in)formation, si vous souhaitez poursuivre dans cette voie, un texte d’un spécialiste (Benjamin Péret) :
    Un saut de puce comme une brouette sur les genoux des pavés
    une puce qui fond dans un escalier où je vivrais avec toi
    et le soleil pareil à une bouteille de vin rouge
    s’est fait nègre
    esclave nègre fustigé
    Mais je t’aime comme le coquillage aime son sable
    où quelqu’un le dénichera quand le soleil aura la forme d’un haricot
    qui commencera à germer comme un caillou montrant son coeur sous l’averse
    ou d’une boîte de sardines entr’ouverte
    ou d’un bateau à voile dont le foc est déchiré

    je voudrais être la projection pulvérisée du soleil sur la parure de lierre de tes bras
    ce petit insecte qui t’a chatouillée quand je t’ai connue
    Non
    cet ephémère de sucre irisé ne me ressemble pas plus que le gui du chêne
    qui n’a plus qu’une couronne de branches vertes où loge un couple de rouges-gorges

    Je voudrais être
    car sans toi je suis à peine l’interstice entre les pavés des prochaines barricades
    J’ai tellement tes seins dans ma poitrine
    que deux cratères fumants s’y dessinent comme un renne
    dans une caverne
    pour le recevoir comme l’armure reçoit la femme nue
    attendue au fond de sa rouille
    en se liquéfiant comme les vitres d’une maison qui brûle
    comme un château dans une grande cheminée
    pareille à un navire en dérive
    sans ancre ni gouvernail
    vers une île plantée d’arbres bleus qui font songer à ton nombril
    une île où je voudrais dormir avec toi.

    [Fin du « délire », c’est moi qui écris maintenant]. C’est vachement poétique, non ? Il faut un peu tricher pour en arriver là évidemment… Et bisous aussi ! mais oui, ça se peut s’écrire entre blogueurs !

    Aimé par 1 personne

    1. Ça va…j’ai encore quelques idées d’articles. Je trouvais intéressant de capter mes pensées à un moment où je ne pensais à rien en particulier (c’est vrai que je n’étais pas obligée de publier mais j’trouvais ça rigolo). Le texte de Benjamin Péret est très beau, même magnifique ! Cependant, je pense qu’il s’était quand même fixé un cadre, chose que je n’ai pas faite. Mais j’essaierai ! Bisous Bisous !

      Aimé par 1 personne

  3. Ça me fait penser à un brouillon extrêmement nul que je traine (je dois mettre un circonflexe ou pas ? C’est souligné en rouge…) sur mon ordi depuis des années où mon unique but est d’écrire un livre sans ne savoir quoi dire et en essayant de faire 1 chapitre = 1 page. C’est tout aussi peu construit que ton texte mais pourtant bien plus nul !

    P.S. : Je suis en train de remonter tous les articles de ton blog du plus vieux au plus récent, comme t’es venue sur le mien, c’est le moindre des choses. Au passage, ces lectures sont agréables ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah! t’as bien du courage pour remonter jusqu’à mes plus vieux articles. Es-tu remonté jusqu’à mon petit côté directionner ? :p

      Sinon, pour ton livre, on est souvent le plus nul pour se juger soi-même 😉 Je pense que c’est en écrivant qu’on améliore son écriture.
      Perso, j’ai beaucoup de textes dont je ne suis pas fière. Et même très peu de textes dont je suis fière.

      Finalement, j’essaie juste de progresser.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s