Au commencement, j’étais un petit point. Je ne savais pas exactement ce à quoi j’étais destiné ni ce que je devais faire. J’explorais le monde qui m’entourait très naïvement. J’étais vif. Je me mouvais rapidement. Il y avait beaucoup de monde autour de moi et c’était rigolo.

commencement

Au fil de mes expériences, j’appréhendais de mieux en mieux mon environnement. Je comprenais alors que lorsque je mangeais ces petits points de couleur, je grossissais. C’est alors que petit à petit, et sans que je ne sache pourquoi, je me mis en tête de devenir gros, et même très gros. Je mangeais tout ce qui était sur mon passage.

Un jour, sans que je ne le fisse exprès, j’ai mangé un petit point qui n’était pas comme les autres. Il était vivant. Je culpabilisai au début. Puis, cette expérience se reproduisit. Je ne me posais plus de questions. J’étais convaincue que la règle du jeu était de grossir à tout prix. Je ne me préoccupais plus du mal que je faisais car il était devenu légitime. J’étais obnubilé par ma volonté de puissance.

J’étais devenu tellement gros que je ne voyais plus que moi. J’étais devenu très gros et je ne pouvais plus me déplacer. Je devenais de plus en plus passif. J’attendais que les petits points viennent s’allier à moi sans que je ne fisse rien pour accélérer le processus.

Pour étendre mon champ de vision, je décidai d’envoyer des petits points explorer le monde à ma place.

explorer

Je découvris qu’effectivement je faisais parti des 10 plus grandes puissances. Seulement… nous n’étions plus que 5 à être encore en vie. De plus, nous étions tellement gros, que nous peinions à nous mouvoir. Il n’y avait plus d’activité. Je mourrai d’ennui. Je me laissai dévorer, rêvant de revenir en arrière.

gagné

C’est ainsi que j’ai recommencé une partie. Je me suis créé mon propre but, ma propre règle du jeu. Je gardai ma vivacité en évitant de trop grossir et quand je voyais un pseudo que j’aimais, je faisais en sorte qu’il me mange. Je m’amusais aussi à faire des acrobaties insensées de sorte à créer le trouble chez les autres joueurs.

Quoi qu’il en soit, le fait de ne pas vouloir devenir puissant à tout prix, nous offre une expérience du jeu. différente Comme nous restons petits, nous n’avons rien à perdre et nous pouvons tenter plus choses, prendre plus de risques, bref nous amuser. À l’inverse, lorsque l’on devient gros, on attise la convoitise et il faut sans cesse rester sur ses gardes pour garder sa suprématie.

http://agar.io/

Bref, n’oubliez jamais que vous avez le droit de noyer votre sims dans la piscine juste parce que ça vous fait rire.

Publicités

2 réflexions sur “Agar.io ou l’ambition des petits points.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s