Bonjour !

Tu ne sais plus qui je suis. Tu ne sais pas si je suis là depuis longtemps. Je te fais un bisou. Tu me tends tes petites mains, toutes frêles. Je te prends la main. Tu me souris. Tu sembles bien. Ton mari me sert un thé avec des petits biscuits. J’essaie de les déguster d’une seule main. Je me rends compte que ça va être compliqué. Je te lâche la main, à regret. Quelques secondes passent. Un filet de bave s’échappe de ta bouche. Je l’essuie avant qu’il ne tombe au sol. Je continue de savourer mon goûter. Tu commences à t’énerver. Tes mains s’agitent et tapent la table. Tu marmonnes quelque chose que je ne comprends pas. Je te reprends les mains. Tu te calmes instantanément. Tu me caresses les mains. Je fais des mouvements de bas en haut et de gauche à droite. Ça t’amuse. Tu sembles vouloir me dire quelque chose. Je m’approche pour comprendre ce que tu dis. Tu pointes du doigt ta fille et tu me dis que cette personne est méchante. Je te dis que non. Tu me soutiens que si et qu’il faut faire attention. Je sais que tu ne sais pas ce que tu dis alors j’abdique. Je tapote la table avec mes doigts. Tu commences à chanter. Je te fais des clins d’oeil et de drôles de mimiques. Nous nous amusons comme des enfants et nous ne voyons pas le temps passer. Pourtant, il va falloir que je te quitte. Je te dis « au revoir » même si tu as déjà oublié que je t’ai dit « bonjour ».

Publicités

9 réflexions sur “Paroles d’une main.

  1. Faut-il chercher un sens ? Dans un récit absurde, il y a généralement du sens quand même. Là, je ne vois pas ! Et… euh, pour l’orthographe, c’est déjà nettement mieux qu’un des articles précédents mais pourtant…

    J'aime

    1. Ce n’est pas du tout un récit absurde. 😉 C’est même la description de ce qui s’est réellement passé. C’est vrai que j’aurais pu préciser le contexte mais je n’en avais tout simplement pas envie. J’ai écrit ce texte sous le coup de l’émotion et je me suis dit qu’il aurait peut-être sa place sur mon blog. Enfin, mon article précédent était justement un appel à la tolérance face aux fautes d’orthographe. 😉

      J'aime

  2. Vraiment désolé ! J’ai à nouveau relu et cette fois, j’ai compris. Je n’aurais pas dû chercher midi à quatorze heures : compte tenu de l’esprit du blog jusqu’à présent, je ne m’attendais pas à une histoire vécue et donc cet a priori m’a empêché de lire… ce qui était écrit. Rien de drôle, en effet. Excuse-moi encore !

    Aimé par 1 personne

  3. Pas de souci. C’est vrai que ce texte ne ressemble pas à ce que j’écris d’habitude. Mais finalement le fait qu’il puisse être interprété comme absurde lui donne toute sa place dans ce blog. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s